Connexion utilisateur

Comment s'inscrire ?

Ce répertoire est réservé aux membres du Conseil National belge des Arts Plastiques (CNAP). Afin d’y figurer à votre tour, il vous suffit d’introduire une demande d’adhésion au CNAP en procédant soit :

- en téléchargeant ici le formulaire
- via le site www.cnap.be
- en demandant l’envoi du formulaire par e-mail ou courrier postal

Après l’avoir dûment complété, renvoyez ensuite le formulaire en y joignant une photo d’identité récente.
Téléchargez en pdf les explications pour l'inscription en cliquant sur ce lien.

 

CNAP-AIAP/UNESCO
Rue Renardi, 29
4000 Liège.

SUTTON

Laurence

Laurence Sutton , née Weber, a grandi à Paris , Elle entre aux Beaux-Arts, mais comprend vite que ce n'est pas l'enseignement qu'elle cherchait ; Elle rencontre le statuaire Robert Coutin, et reste travailler avec lui trois ans , Circonstances la dirigent aux U,S, A , où elle travaille comme illustratrice publicitaire , mais est aussi commanditée pour de nombreux portraits, De retour en France, elle est engagée par Hachette pour illustrer des encyclopédies sur l'histoire des civilisations

Puis, pour d'autres éditeurs, En 1974, elle devient professeur à la Famous Artists School, à Monaco,

Quatre ans plus tard, elle revient à Paris, et s'engage dans la publicité en tant qu'illustratrice , pendant une douzaine d'années , Puis, son véritable chemin s'ouvre à elle, avec sa première exposition de peintures en 1988 ; A partir de là, expositions se suivent en France et à l'étranger ,

 

PARCOURS DES EXPOSITIONS

 

1988 Galerie Herouet Exposition personnelle Paris

1989 Galerie Schlumberger exposition personnelle Santa Rosa . CA . U.S.A

1989 Left Bank Gallery exposition personnelle Santa Fe U.S.A

1989 Mac Adoo Gallery exposition collective Santa Fe U.S.A

1990 Downtown Gallery exposition collective New Orleans U.S.A

1990 Hahn Gallery exposition collective Philadelphia U.S.A

 

1990 Galerie Carré d'Art exposition personnelle Paris

1990 Galerie Wauters exposition personnelle Paris

1991 Zenith Gallery exposition personnelle Bussum . Hollande

1991 Centre Culturel exposition personnelle Avernes St Gourgon

France

1991 Salon d'Automne Paris

1992 Galerie Simon Chaye exposition personnelle Honfleur . France

1992 Salon de la Figuration Critique Paris

1993 Espace Saint-Severin exposition personnelle Paris

1993 Palais Rastede exposition personnelle Rastede Allemagne

 

1994 Centre Culturel de SHARJAH exposition personnelle

Emirats Arabes Unis

1994 Fondation Culturelle d' ABU – DHABI Emirats Arabes Unis

 

1995 Concours du PORTRAIT Paul-Louis Weiler

Academie des Beaux-Arts de Paris – Institut de France Paris

 

1996 Fondation Culturelle Exposition personnelle Altrip – Allemagne

1996 Majlis Gallery Exposition personnelle Beyrouth – Liban

1997 Palais Farh-el- Din Exposition personnelle Deir-el-Qamar Liban

 

1998 Royal Academy of Art Exposition collective London England

1999 Royal Academy of Art Exposition collective London England

 

 

2001 Espace d'Art Exposition personnelle Rennes les Bains

2003 Espace d'Art Exposition personnelle Rennes les Bains France

2007 Espace d'Art Exposition collective Rennes les bains France

2009 Espace d'Art Exposition collective Rennes les bains France

 

 

 

LUMIERE DE SUTTON vue par SALAH STETIE

 

Laurence Sutton peint d'abord avec émotion, ce qu'elle voit: je veux dire : ce qu'elle a sous les yeux

dans l'éclat de l'évidence. L'évidence , c'est la lumière-lumière du monde. Laurence essayera donc de peindre la lumière et très vite, elle découvrira que celle-ci est insaisissable.

Pour saisir la lumière, qui est l'âme du monde, le peintre va tendre les pièges qu'il a à sa portée:

fenêtres, vitres, murs d'en face , objets, étoffes, tapis, bouquets de fleurs, peau admirablement tendue des jeunes femmes, avec les robes qu'elles ont pour accrocher la vue, avec les bijoux qu'elles

ont pour retenir par-ci par-là un reflet;

Et puis ces ciels perlés de Paris, avec leurs nuages. Et aussi, par moments, l'azur qui est, d'une certaine façon, la fin de la lumière et le début splendide de la couleur.

Mais, je le répète, c'est la lumière qui est l'obsession du peintre, la lumière qui fait que les objets, que les êtres, que les arbres, que les cheminées et les murs ont des ombres, et plus les ombres sont évasives ou longues, plus le mystère de la lumière est saisissant.

Car pour Laurence Sutton, derrière la lumière et toutes choses dont la lumière est le théâtre, c'est le

mystère qui est l'acteur central de l'histoire invisible, drame dont seulement quelques moments

apparaissent sur la toile, et ce drame, on dirait- comme chez Hopper parfois- qu'il se joue en dehors

de nous, très loin de nous .

Les meilleures oeuvres de Sutton, peintre secret, portent témoignage de la présence impalpable

mais réelle d'un « hijab », d'un voile, entre ce qui est de l'ordre de la vue et ce qui est de l'ordre de

la vision ;Il y a chez elle,, au-delà de ce qui, parfois, peut avoir l'apparence du pittoresque- mais c'est là la première inscription de l'oeuvre qui n'est pas inscription décisive- une recherche, une quête douce et mélancolique de l'essentiel, une grâce .

 

 

ARTICLE DE JORG MICHAEL HENNEBERG de Bremen, en Allemagne

 

Tout en étant réaliste, Laurence Sutton ne cherche pas l'exactitude photographique, son attention

principale étant concentrée sur les effets modulés de la lumière et de l'ombre.

Ses scènes de bistrot et ses vues de fenêtres sont rendues avec une perfection remarquable.

Mais pour Laurence Sutton,ce n'est pas dans le but de représenter une anecdote de formes, mais

bien plutôt un prétexte pour exprimer sa perception d'un symbolisme universel beaucoup plus

étendu .

Une suite de portraits symbolise les sens. D'un coup de patte très sûr et continu, elle attrape ses

personnages. L'un de ses portraits représente une jeune femme de type oriental, vêtue d'une robe

rouge. Et l'artiste atteint, là, grâce à toute la subtilité extrême des nuances de couleurs, une

harmonie parfaite .

Le réalisme précis de l'oeuvre ,n'est, en aucune façon,encombré du moindre académisme léché-

il est, au contraire, inspiré et développé par sa propre expérience de la lumière et de la couleur.

laurence sutton
laurence sutton
laurence sutton
laurence sutton