Connexion utilisateur

Comment s'inscrire ?

Ce répertoire est réservé aux membres du Conseil National belge des Arts Plastiques (CNAP). Afin d’y figurer à votre tour, il vous suffit d’introduire une demande d’adhésion au CNAP en procédant soit :

- en téléchargeant ici le formulaire
- via le site www.cnap.be
- en demandant l’envoi du formulaire par e-mail ou courrier postal

Après l’avoir dûment complété, renvoyez ensuite le formulaire en y joignant une photo d’identité récente.
Téléchargez en pdf les explications pour l'inscription en cliquant sur ce lien.

 

CNAP-AIAP/UNESCO
Rue Renardi, 29
4000 Liège.

Lambert

AnneCécile

Née à Marche-en-Famenne en 1984, Anne-Cécile Lambert termine ses humanités en technique de transition option art à l'Institut Marie-Thérèse de Liège en 2002. Elle poursuit des études supérieures en peinture à l'École Supérieure des Beaux Arts de la ville de Liège. Elle termine sa licence en 2006. L'année suivante, elle poursuit une formation intitulée : « Du rêve artistique au projet professionnel » chez SMART. En 2008, elle obtient son diplôme d'agrégation à l'ULG - Saint Luc de Liège. Elle enseigne durant l'année scolaire 2008-2009 à Libramont.

 

A côté de cela, elle effectue plusieurs travaux graphiques comme par exemple un recueil de poésie « Une pluie de mots » de Marie Lambert, un logo « OKEANOS » l'école de plongée de Marche-en-Famenne, un livret « Fiche technique » d'un Yamaha Aerox ainsi que quelques cartes de visite en 2007-2008.

 

Elle est également membre de l'A.I.A.P. (Association Internationale des Arts Plastiques).

 

Expositions personnelles et collectives en tant que peintre.

 

2000   

 La Roche-en-Ardenne, galerie « Jean Neuville »

2001   

 Heurre, Centre Culturel

2002   

 Bruxelles, abbaye de Forest

Liège, café « Le Capuccino »

2003   

 Arlon, Centre Culturel

2006   

 Liège, galerie « Extrapole »

Prüm, abbaye de Prüm

Liège, Centre d'Art Contemporain de la Province de Liège « La Chataignerai »

2007   

 Retinne, Batifix « Art Expo »

Mont sur Marcienne, Centre Culturel

Jamoigne, Centre d'Art Contemporain de la Province du Luxembourg « La grange du Faing »

Prüm, abbaye de Prüm

Assenoix, galerie « Au cru du jour »

Hotton, Centre Culturel Local d'Hotton

2008   

Exposition itinérante, « Ma Belgique c'est dit avec humour »

Acryliques. 

« En peignant, mon souhait était que la transparence de mes toiles se glisse dans le quotidien de chacun et chacune et qu'une liberté d'interprétation soit apparente. Que chaque amateur d'art puisse ressentir des sentiments intimes ou découvrir des objets imaginaires. Peu importe, l'essentiel est qu'il garde sa propre lecture visuelle tout comme les gouttes d'eau son libres de se figer ou de couler. »

Catalogue des artistes sélectionnés pour la deuxième édition du Prix du Luxembourg 2007 du Centre d'Art Contemporain du Luxembourg Belge.

 

(...) « La spécificité de ce travail provient tout d'abord de sa démarche. Si l'artiste se base généralement sur une structure lorsqu'elle peint, elle s'est ici détournée d'un aspect conventionnel pour se « lâcher » c'était une sorte d'exutoire, elle savait que sa toile serait inhabituelle mais n'imaginait pas le résultat qui en incomberait.

Peut-on dire pour autant que son travail n'est fait que de hasard, de coups de pinceaux aléatoires, de « n'importe quoi »? C'est ici qu'il faut veiller à ne pas se positionner dans cette idée. Il y a effectivement une part de hasard au départ, mais il est important de souligner que cet essai a découlé sur une réflexion. Face à cette « coulée », l'artiste a vu des ruissellements d'eau, une fenêtre sur laquelle s'abat la pluie... Elle y voyait clair, elle tenait son concept et savait qu'elle poursuivrait dans ce sens. Elle a alors observé et réfléchi. Puis elle a produit.

L'artiste a veillé à garder un certain équilibre dans ses ouvres et contrôler au mieux les rendus. Elle s'est aussi orientée vers des choix qui se justifiaient. Son travail est donc un ensemble d'intuition, d'esthétique et de réflexion.

Article du « Périodique semestriel n°1 du CACLB (juillet-décembre) 2007.

 

« « L'art contemporain, c'est avant tout des émotions qui ressortent de la toile », insiste Anne-Cécile Lambert.

Cette définition correspond parfaitement aux toiles de cette jeune artiste. Quand on regarde ses peintures essentiellement teintées de rouge pastel et de violet, on songe instantanément à quelques dessins tiré de la calligraphie chinoise. Avec ces traits noir qui barrent la surface de la toile. Ces traits puissants, qui laissent transpirer une sourde colère rivalisent avec des coulées, comme mille larmes qui s'écraseraient au fond de la toile. » (...)

Extrait d'un article de Julien BIL, l'Avenir du Luxembourg, mardi 9 octobre 2007.

 

 

Huiles

Seules trois silhouettes de chats sont abordées de façon douce, parfois agressive et souvent féline. Trois attitudes et mille approches selon son instinct et le ressenti de l'instant.

Huile léchée, tantôt à plat, tantôt dégradée. Comme l'animal indépendant, sa couleur est donc unique avec toutes ses nuances. Le caractère bien trempé de cette bête est reflété par des formes judicieuses.

 

Pastels

Extraits naturels vus à la loupe, se déclinant sur fond neutre, noir ou blanc afin d’accentuer la lumière.

 

Aquarelles

Subtile association du travail au crayon et de l'utilisation de l'aquarelle façon gouache. Cette technique demande une bonne maîtrise de l'espace, des formes et des couleurs. L'abstraction et la figuration jouent au coude à coude. L'arabesque est le trait d'union entre deux styles et joue donc le rôle de « signature » artistique. L'originalité du passe partout est le « point d'orgue » pour certaines oeuvres.

 

 

Anne-Cécile Lambert, aquarelle, 50X40 cm, 2000
Anne-Cécile Lambert, pastel, 40X30 cm, 2005
Anne-Cécile Lambert, acrylique sur toile, 60X40 cm, 2006
Anne-Cécile Lambert, huile sur toile, 50X50 cm, 2010